Association minéralogique et paléontologique du centre

Association minéralogique et paléontologique du centre

Spongiaires de touraine

Sortie dans le crétacé supérieur du samedi 09 avril à Paulmy

Ce samedi était organisé une sortie du groupe en Indre et Loire sur la commune de Paulmy. Il s’agissait de rechercher des spongiaires dans une carrière actuellement abandonnée et ayant servi à l’exploitation de kaolinite. Le rendez vous était fixé au plan d’eau de la commune à midi. Avant l’effort et quand tout le monde fût arrivé un pique nique convivial et dans la bonne humeur rassembla les participants. Le temps était agréable, chaud et ensoleillé.

Puis le groupe se dirigea vers la carrière. Rapidement sur les lieux et quelques explications plus tard, la chasse fût lancée. Très vite, Xavier trouve une superbe chenendopora , elle est impeccable et c’est une belle pièce. Tout commence bien donc. Les personnes présentes s’éparpillent, explorent, cherchent et trouvent. On me demande mon avis, et souvent le matériel trouvé est bon à laisser sur place car ce n’est pas évident de savoir immédiatement reconnaître une éponge fossile d’un simple nodule de silex. Les éponges prennent des formes changeantes et nombreuses, les cailloux aussi, il y a de quoi rester perplexe ….Il faut écarter également les échantillons cassés, roulés.

Les éponges recueillies appartiennent aux genres

siphonia (le genre le mieux représenté sur le site)

 

jerea,    

               turonia,

chenendopora,  

  pour l’essentiel.

Le site est abandonné depuis années mais quelques travaux d’aplanissement ont rouvert de nouveaux affleurements. Dans les remblais les éponges sont éparses tandis que dans le front de taille elles se réunissent en poches. La carrière couvre environ vingt hectares ce qui laisse pas mal de place pour que chacun cherche tranquillement et du coup tout le monde est reparti ravi, avec des échantillons. Les jeunes ont montré beaucoup d’intérêt .

Pour finir, je voulais vous faire part d’une trouvaille que j’ai faite lors de cette sortie en cherchant sur un gros tas, j’ai mis la main sur une pièce originale. Il s’agit d’une chenendopora que vous pouvez voir sur les photos. Elle a servi de support à une autre éponge dont il reste les crampons de fixation ce qui fait sa particularité et son intérêt. Je suis donc satisfait , d’autant que c’est le seul échantillon « double » que j’ai en ma possession.

 

J’espère que la sortie aura plu à tous et , pourquoi pas, susciter des vocations pour ces animaux simples que sont les spongiaires.

                                   Fabrice



24/08/2014

A découvrir aussi


Ces blogs de Sciences pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 12 autres membres